Canicross avec Sarah, experte dans le domaine

Le canicross: Les conseils de Sarah, notre experte !

Qu’est-ce que le canicross ?

Sarah et son chien

Qui de mieux qu’un professionnel pour vous donner une définition? Voici donc la définition de notre partenaire Sarah de chez Canicross For Fun: “Le canicross c’est avant tout passer un moment sportif en harmonie avec son chien. Le principe est vraiment que le chien va tracter l’humain, c’est de la course en traction”. Si vous souhaitez plus d’info sur notre partenaire, n’hésitez pas à faire un tour sur sa page Facebook ou son Instagram

Il découle d’autres sports de ce type comme le cani VTT par exemple. 

 

 

Où courir avec son chien ?

Dans un souci de confort du chien, il est conseillé de le pratiquer sur des terrains herbeux ou dans des parcelles boisées. En effet, votre chien n’a pas de chaussures et ses coussinets sont fragiles. Les tronçons relativement longs sur sol « en dur » sont donc à proscrire. Pour ce qui est des parcelles boisées, elles sont d’autant plus appropriées. Elles offrent des obstacles naturels nécessitant une concentration accrue du chien. Ce qui lui permet outre le fait d’une dépense physique d’une dépense mentale dont il a besoin. 

 

Compagnon de Sarah en plein pratique du canicross

Quels chiens sont faits pour le canicross ?

Sarah avec son chien dans les bois en tenue de canicross

Toutes les races y sont admises. Il est cependant opportun de choisir un rapport de poids entre le chien et le maître. La traction d’un lévrier sera évidemment différente de celle d’un berger allemand.  Il ne faut pas oublier que l’humain sera toujours un frein pour le chien. Il est donc très important de s’entraîner sans traction pour pouvoir appréhender la survitesse du canicross. Le but étant bien entendu que le binôme se comprenne et évolue ensemble.

Mais il n’est pas interdit, sauf dans certaines compétitions, de se faire tracter par plusieurs chiens. Pensez-y pour ne pas trop fatiguer votre animal. 

 

L’équipement nécessaire

La chose primordiale pour la course à pied: les baskets. En effet de mauvais souliers peuvent conduire à des blessures importantes. Nous ne nous formalisons pas sur le reste de l’équipement du jogger parce que vous le connaissez déjà. 

Partons sur l’équipement plus spécifique. Vous aurez besoin d’une ceinture de canicross ou de baudrier. Ces dernières vous permettent d’assurer la liaison par le biais d’une laisse appelée ligne de trait entre vous et le ou les chien(s). La ligne de trait est spécifique à la discipline. Elle mesure généralement approximativement 2 mètres et est équipée d’un amortisseur. Celui-ci permettant d’éviter les chocs tant pour vous que pour votre compagnon. Les secousses qu’il amortit seraient, s’il n’était pas là, extrêmement nocives pour votre colonne vertébrale notamment.

Même s’il n’est pas obligatoire, nous vous le conseillons vivement : le mousqueton de panique. Il a pour but de pouvoir détacher rapidement votre chien en cas d’accident pour ne pas vous laisser traîner. Le dernier accessoire, mais pas des moindres est le harnais de votre chien. Le harnais de canicross est très similaire à celui des chiens de traîneau. Ce harnais permet à votre chien de vous tracter en maximisant son confort. Son but est de permettre une respiration correcte à votre ou vos chien (s) sans qu’il ne se sente limité dans ses mouvements. Il existe une panoplie de harnais incroyable, car chaque chien a besoin d’un harnais parfaitement adapté pour une pratique de ce sport canin en toute quiétude. 

Mais pas d’inquiétude, tout ça se trouve sur la boutique de Sarah

Chien Boxer avec un harnais

 

Les conseils de Colonel Gustave

  1. Il est indispensable de commencer le canicross par étapes. Brûler des étapes risque de vous dégoûter, vous et votre chien à cette pratique incroyable. 
  2. Anticiper est le maître mot. Il vaut mieux relâcher la pression exercée sur votre chien avant que celui-ci ne le fasse remarquer. Adapter votre vitesse en fonction de la distance restante à parcourir. Mais cela implique une connaissance pointue de votre chien. Celle-ci viendra en pratiquant ! 
  3. Une bonne hydratation de votre chien est indispensable. Et c’est vous qui devez y penser pour lui ! 
  4. La traction du chien en descente est à haut risque de chute. Rappelez-vous-en ! 
  5. Débutez de préférence à l’automne ou au printemps. Les températures y sont plus adaptées à la pratique du canicross. Ainsi, vous aurez les bases pour des pratiques dans des conditions plus difficiles. Qu’elles soient froides ou chaudes. 

 

Les précieux conseils de Sarah :

  • N’utilisez pas de ceinture de canicross, mais plutôt un baudrier. La ceinture a tendance à remonter sur le dos ce qui implique des risques accrus de blessures. Le baudrier quant à lui permet que la traction soit exercée au niveau des fessiers et non dans le bas du dos. 
  • N’hésitez pas à prendre contact avec un groupe de canicross de votre région pour vous faire conseiller. 
  • Débuter seul c’est bien, mais vous devez y aller progressivement! Si vous avez l’habitude de courir, mais que vous voulez commencer à emmener votre chien, vous devrez vous adapter à son rythme et pas l’inverse. 
  • Attention aux conditions climatiques, s’il fait trop chaud, au-delà de 18°C, préférez une autre activité.
  • Il est important de bien s’échauffer et de finir en douceur.
  • Les mêmes conseils sportifs que pour les humains sont applicables au chien.
  • N’oubliez pas que le but est de passer un bon moment partagé avec votre chien.
  • Demander avant de vous y mettre à votre vétérinaire si votre chien est apte à vous suivre.
  • Une visite annuelle chez l’ostéopathe pour votre chien est vivement conseillée. Colonel Gustave logo Sarah et ses deux fidèles compagnons

Post a Comment