fbpx
moissonneuse céréales croquettes

Croquettes sans céréales, viande fraîche… Kézako?

Croquettes sans céréales, viande fraîche, glucides, cendres. De nos jours, de nombreuses marques utilisent des termes aussi variés que méconnus (ou incompris) du grand public. Aujourd’hui, nous avons décidé de vous éclairer sur les termes utilisés et ce qu’ils signifient véritablement. 

La viande dans les croquettes, tout ce qu’il faut savoir.

Dans les croquettes pour chien, c’est la viande qui fournit les protéines, dont le chien a fortement besoin pour grandir, développer et entretenir ses muscles, et tout simplement vivre. Lorsqu’on achète des croquettes, il est important de regarder l’origine et le type de « viande » utilisée, ainsi que sa proportion. Il est impératif que la source de protéine représente le plus grand pourcentage de la composition analytique des croquettes. Bien que la viande soit la source principale des bonnes croquettes, il ne faut pas non plus que de la viande comme nous l’avons déjà vu dans notre article “Comment nourrir son chien”.
Afin de faire le bon choix, nous avons décidé de mettre en lumière certains aspects à ne pas négliger.

Viande Fraîche 🆚 viande déshydratée 🆚 farine de viande

Viande fraîche

La grande question autour de la viande est la qualité de celle-ci. Nous préconisons fortement l’utilisation de la viande fraîche dans les croquettes pour plusieurs raisons. Premièrement, nous savons ce que l’on retrouve dans la recette puisque la viande que l’on met est propre à la consommation humaine. Il n’y a donc ni bec, ni plume, ni pattes dans cette viande-là mais bien que du muscle. Deuxièmement, la viande fraîche, une fois les croquettes dans la gamelle de nos chers amis à quatre pattes, n’aura subi qu’une cuisson, là où les autres en auront subi au moins 2, diminuant la qualité et la quantité des nutriments présents dans cette dernière. Finalement, la viande fraîche offre plus d’appétence pour le chien, critère important pour ce dernier puisqu’il va choisir de manger la croquette s’il celle-ci a une bonne odeur.

Attention tout de même au piège : selon le pays de fabrication des croquettes, il pourra s’agir de farine de viande mélangée à de l’eau pour recréer de la « viande fraîche » … Autant vous dire qu’elle n’a de fraîche que le nom !

Viande déshydratée

Parlons maintenant de la viande déshydratée. Pour rappel, c’est une viande séchée et broyée. En terme de qualité, on peut retrouver le meilleur comme le pire. C’est la raison pour laquelle il est toujours important de se renseigner sur la qualité de cette dernière. N’hésitez pas à prendre contact avec votre distributeur, il devrait pouvoir vous renseigner (sinon attendez vous au pire…). 

Farines de viande

Enfin, les farines de viande sont à éviter absolument puisqu’il s’agit de tous les restes des animaux, impropres à la consommation (tous les déchets) mixés, broyés et séchés.

Chez Colonel Gust

Et chez Colonel Gustave alors ? 

Chez Colonel Gustave, notre première recette est à base de poulet. C’est l’ingrédient majoritaire puisqu’il représente 45% de la recette. Notre poulet provient d’une ferme en Flandre occidentale, nous en connaissons donc l’origine et savons qu’il s’agit de viande fraîche de qualité.
Nous avons fait le choix de mettre un maximum de viande fraîche, et de la compléter avec de la viande déshydratée de qualité (ou protéines de poulet déshydratées) pour atteindre le taux de protéine voulu. Il n’est pas possible de mettre uniquement de la viande fraîche pour respecter l’humidité finale de la croquette, le tout sans cuire de façon excessive.

Recette monoprotéine 🆚 recette multiprotéines

Certaines recettes de croquettes pour chien sont créées autour d’une seule source de protéine animale, d’autres en contiennent plusieurs différentes. Sur ce point-ci, il n’y a pas vraiment d’avantage ou d’inconvénient à choisir l’une ou l’autre formule. Le seul point sur lequel il est important d’insister est le fait que si un chien est allergique à une croquette, il est plus facile d’en déterminer l’origine s’il n’y a qu’une seule protéine. Si la recette contient du poulet, du canard et du saumon, et que le chien a des problèmes de digestion ou d’autres problèmes liés à une allergie, il peut s’agir d’une des 3 sources de viande. Dans une recette avec uniquement du poulet, il n’y a pas d’hésitation à avoir. 

Attention aux messages trompeurs sur les emballages

Certaines marques affichent des données sur le packaging qui ne sont pas fausses, mais trompeuses, il est important d’y prêter attention. Il n’est pas rare par exemple de voire « 70% de canard » écrit en grand sur la face avant du paquet, et lorsque l’on s’intéresse à la liste d’ingrédients, on remarque viande (20% dont canard, 70%). Cela veut donc dire qu’il n’y a pas 70%, mais bien 70% x 20%, soit 14% de la recette totale qui est réalisée avec du canard. 

Les céréales dans les croquettes : attention !

Beaucoup de croquettes sont fabriquées avec des céréales, parfois mêmes en majorité. Voici ce qu’il faut savoir.

Quel est le problème des croquettes avec céréales?

Comme l’humain, le chien peut développer une intolérance voire des allergies au gluten et avoir également des troubles digestifs à cause des céréales. Les céréales peuvent aussi être à l’origine d’obésité surtout quand elles sont majoritaires dans la composition de la croquette.

Mais alors, pourquoi certaines marques aiment tant utiliser des céréales ?

Certaines marques, dans un souci de réduire leurs coûts de production, vont utiliser des céréales et aller jusqu’à en mettre une majorité dans la recette. Effectivement, les céréales sont l’ingrédient le moins cher pouvant entrer dans la composition des croquettes. 

Et chez Colonel Gustave ?

Nous avons choisi de ne faire que des recettes sans céréales, pour ne pas empoisonner nos chiens et les aider à avoir une digestion normale. Dans notre première recette, nous utilisons les pommes de terre et les petits pois pour trouver l’amidon nécessaire à leur confection.

Les glucides dans les croquettes, bon ou pas bon?

C’est une question qui fait couler beaucoup d’encre. Comme dans tous les sujets, il faut pouvoir nuancer certains aspects afin de bien comprendre la question. Allez, c’est parti !

Il est vrai que le loup, ancêtre du chien, est un carnivore complet. Les chiens se sont quant à eux adaptés à un régime omnivore en côtoyant l’homme depuis maintenant près de 40 000 ans. C’est pourquoi ils ont besoin d’une alimentation complexe et équilibrée possédant le bon taux de protéines, de graisses, de fibres, etc… Une croquette trop riche en protéines (que l’on mettrait donc en grande quantité pour avoir le moins de glucides possible) n’est pas idéale pour le chien qui aura entre autre des problèmes de digestion, des selles molles et des problèmes rénaux. 
Contrairement à certains raccourcis qu’on pourrait entendre, ce ne sont pas les glucides qui posent problème pour les chiens mais bien les molécules d’amidon (allant souvent de paire avec les glucides). Le chien, de par son anatomie spécifique, aura du mal à digérer l’amidon s’il n’est pas “cassé”. Les molécules d’amidon peuvent donc être cassées en chaines moléculaires beaucoup plus petites. Cela passe par deux axes.

  • D’une part, le broyage des aliments possédant des glucides et de l’amidon dans leur composition (comme le petit pois dans notre recette).
  • D’autre part, par une technique spécifique d’extrusion qui permet de casser encore plus les molécules d’amidon. En résulte que nos croquettes ont un taux de gélatinisation supérieur à 95%, ce qui indique qu’effectivement, les molécules d’amidon ont suffisamment été cassées et ne posent plus de soucis.

Un indice pour repérer les croquettes avec un bon taux de gélatinisation est cet effet bombé (comme soufflé). C’est évidemment une caractéristique de nos croquettes.

Les cendres, qu’est-ce que c’est ?

L’idée que l’on se fait des cendres est erronée. Bien que le nom fasse penser aux restes d’un feu, dans le cas des croquettes ce n’est pas négatif. Cela représente tout simplement des matières minérales. De façon analogue au feu, les cendres, dans les croquettes, sont ce qu’il reste lorsqu’on les brûle totalement. Derrière ce terme à connotation négative se cachent en fait de nombreux minéraux et oligo-éléments importants. C’est par exemple le cas du fer, le zinc, le calcium, le phosphore, etc. Ces éléments sont bénéfiques pour la santé du chien, s’ils restent sous un certain seuil (il faut limiter leur proportion à 10% maximum).

Vous l’aurez compris, dans le monde de l’alimentation pour chien, il y a énormément de stratagèmes trompeurs importants à prendre en compte. Ce que nous vous conseillons, c’est de pousser un peu plus loin votre analyse et ensuite garder votre marque préférée. 

Si vous souhaitez donner à votre chien une nourriture saine et avec une empreinte carbone réduite grâce à un sourcing local, passez par notre boutique ou via un partenaire.

Post a Comment